Marie -Aude Murail, ma référence dans le domaine de la littérature young adult en France

Au dernier salon du livre de Paris, j’ai assisté à une conférence vraiment géniale : Marie-Aude Murail répondait pendant plus d’une heure aux questions de ses lecteurs les plus fidèles.

Quand je suis en panne de bons romans (je suis très très difficile en termes de littérature), je vais piocher dans sa bibliographie et je ne suis jamais déçue.

oh boy marie aude murailSimple marie aude murailSauveur et fils saison 4

Je crois que c’est même le roman de Marie-Aude Murail qui m’a vraiment le plus touchée par son talent à comprendre la profondeur complexe, toutes les nuances des sentiments humains :

Papa et maman sont sur un bateau

Marie-Aude Murail

Collection Medium, L’Ecole des loisirs

2009 – 294 pages

11,20€

papa et maman sont sur un bateau.jpg

Ce livre, je l’ai repéré sur les étagères de la bibliothèque Sorbier, près de Gambetta, c’est ma réserve de bons romans en grand format.

J’aime beaucoup leur travail de lecture publique très actuelle avec leurs animations sur leur page Facebook avec leur mascotte Mamy geek : ils organisent des clubs de lecture, de crochet, font appel à des auteurs, des booktubeuses comme Audrey du Souffle des mots, bref ils sont vraiment à la page de la lecture 2.0.

Revenons à mon coup de cœur lecture d’avril.

Au premier abord, j’ai trouvé le titre un peu nul, surtout pas très efficace mais la 4eme de couverture m’a convaincue : j’aime les histoires de familles ordinaires, les problèmes existentiels des adolescents autour du thème de l’identité… Bingo !

Ce roman annonce une trilogie que j’ai dévoré en moins de trois semaines : Sauveur et fils, publiée sept ans plus tard. Moi aussi, j’en viens à me poser des questions existentielles grâce à Marie-Aude Murail.

Pourquoi est-ce que je n’aime que les romans ultra réalistes? Pourquoi il m’est carrément impossible de lire de la littérature fantastique, imaginaire?.

Je pense avoir un premier élément de réponse : j’aime comprendre comment fonctionnent affectivement les gens, ça me passionne. C’est pour cette raison que j’ai suivi un cursus d’anthropologie sociale et culturelle de l’Europe, que je suis profondément citadine, j’aime voir vivre les gens, les étudier.

Le résumé :

C’est le récit d’une vie de famille en province. La vie professionnelle empiète beaucoup sur la vie familiale chez les Doinel car c’est le travail qui tire les cordons de la bourse et ça les intraitables managers hollandais le savent bien.

Marc Doinel est chef d’entreprise d’une petite société de transport qui emploie des bras cassés, des éclopés de la vie qui essayent de maintenir leur barque pour ne pas partir à la dérive… Doinel est leur capitaine dans cette tempête : le plan social qui broie les compétences sur son passage, qui souffle comme un ouragan sur leur fragile équilibre basé sur la main tendue, l’entraide.

Nadine, sa femme, est institutrice de petite section de maternelle. Flanquée de sa vassale, Rolande qui officie comme Atsem, elle mobilise ses nombreuses années de métier pour capter l’attention des tout-petits avec ses comptines éducatives mais se retrouve bien démunie face aux situations difficiles de ses petits élèves à l’image du petit Jules, élevé par une maman célibataire.

Ils ont deux enfants : une fille et un garçon, Charlie et Esteban qui ne voient pas beaucoup leurs parents réunis le soir. Cela ne les empêche pas de développer leur propre personnalité : ils parviendront à se construire affectivement et intellectuellement face aux questions de genre et le fléau du harcèlement scolaire, les grands défis de bon nombre de cours de récréation aujourd’hui…

Mon avis : 

J’ai vraiment adoré ce roman. Il m’a tenu en haleine toute une semaine. J’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire au début car la structure familiale n’était pas simple à cerner, et c’était volontaire de la part de l’auteur.
On assiste à un dialogue entre les deux parents seulement à la page 80, c’est dire ! . Mais ensuite, on s’attache énormément au personnage de Marc Doinel, son pouvoir de séduction mais aussi ses doutes personnels, comment va – t il arriver à mener son équipe sans les trahir?.

11348560-18911683.jpg

Les scènes quotidiennes dans la classe maternelle sont aussi finement étudiées, elles révèlent mille et uns petits détails sur les relations humaines. Par ailleurs, Marie- Aude Murail est une fine observatrice de la vie adolescente au collège à travers la relation naissante entre Aubin et Charlie.

Ce livre parle du couple, du monde de l’entreprise. Il critique un mode de vie absurde, un système qui aliène les gens parce qu’ils ont un crédit sur le dos, des factures à payer….

C’est un rêve secret qui unit cette famille sans se le dire vraiment : un court article dans Psychologies magazine qui ouvre l’horizon sur la possibilité de vivre dans une yourte mongole, en retrait….

téléchargement (4)téléchargement (5)

C’est une chronique de la vie ordinaire menée tambour battant, avec des choix à faire et de multiples rebondissements.

Ma note :

6/5 sardines

517417635517417635517417635517417635517417635517417635

A situation absurde, je mets une note absurde. Marie-Aude Murail donne tout son sens à la littérature young adult qui occupe le devant de la scène de la librairie mondiale actuellement.

Ses romans s’adressent aux jeunes à partir de 16 ans comme aux adultes pour leur donner des occasions de se questionner sur le sens à donner à sa vie, quelle place donner au travail et comment s’en libérer pour ne pas passer à coté des choses importantes.

unnamed (2)

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s