Fêter un anniversaire de mariage en automne

Hélène Maréchal (1)

Le Bustronome, place de l’Etoile

Il y a deux ans, mon mari m’avait fait une surprise très réussie pour nos trois ans de mariage. Il m’a emmené dans le Bustronome, garé place de l’Etoile pour une ballade touristique et gastronomique de deux heures dans Paris. Le même concept existe aussi à Londres. C’est en voyant passer le bus dans la rue que mon cher chéri a trouvé cette idée en or.

bustronome.jpg

C’est un restaurant sur roues avec vue panoramique à 360 degrés. Un bloc de plexiglas sert à retenir les assiettes et les verres quand le bus tourne dans un virage. Coup de chapeau aux serveurs qui étaient de vrais équilibristes.

Je me souviens plus très bien du menu (c’était le grand chelem entrée, plat et dessert avec vins et eaux minérales) mais le circuit touristique m’a marquée tant je suis une amoureuse de Paris.

Au départ, nous avons fait le tour de l’Arc de triomphe pour rejoindre le Trocadéro en passant par l’avenue Kléber et ses palaces : le Péninsula, l’hôtel Raphaël, puis un passage obligatoire vers la tour Eiffel. On a observé les mariés chinois en plein shooting.

Puis on a rejoint la Concorde, l’Opéra Garnier, le Louvre, le musée d’Orsay. C’était un samedi d’octobre très ensoleillé, j’en garde un superbe souvenir. On a même rapporté un limonadier  qui trône dans notre tiroir à couverts dans la cuisine.

Ce restaurant-bus était une très bonne surprise que je n’aurais pas choisi moi même, les prix sont assez élevés (autour de 80 € par personne) mais pour marquer le coup d’un anniversaire de mariage, c’était une excellente idée.

Ce jour là, je n’étais pas au bout de mes surprises puisque nous sommes allés au théâtre voir une pièce avec Léa Drucker et mon chouchou Guillaume de Tonquedec. Je ne me souviens pas du nom de la pièce qui était malheureusement très mauvaise : Renaud Lepic n’est pas toujours très bien servi question scénario.

Le chalet des îles au lac Daumesnil.

Cette année, c’est moi qui ai réservé à cette adresse que nous connaissions bien de loin. Nous y avons été accueillis à l’entrée par un magnifique paon.

72456542_10156186997441652_546316614530760704_n.jpg

Le restaurant se trouve sur l’île de Reuilly, accessible en voiture après le fameux Belvédère de l’amour (c’est moi qui l’appelle comme ça). C’est la réplique exacte d’un temple romantique en haut des Buttes-Chaumont. Ce chalet suisse a été conçu pour l’exposition universelle de 1867.

J’ai mangé une entrecôte et mon mari un burger avec de si fines frites, que ça n’était pas top pour la digestion. Nous avons bien mangé quand même mais ce n’était pas de la grande gastronomie. On venait surtout pour le cadre, la salle de déjeuner était spacieuse et bien insonorisée. Il faisait vraiment chaud au cours du repas à cause de l’odeur de la cheminée mais il y avait la possibilité de prendre le dessert dehors au soleil.

J’ai vraiment apprécié que l’endroit soit bien insonorisé et peu fréquenté le midi pour pouvoir faire passer facilement notre poussette king size. C’est un endroit totalement baby friendly avec une table à langer très pratique.

72576579_10156186998031652_1152933204097761280_n.jpg

Le lac Daumesnil

C’est un lac artificiel creusé sous le Second empire pour répondre aux besoins des Parisiens de s’oxygéner face à la pollution générée par l’essor massif de l’industrialisation dans la seconde moitié du 19eme siècle.

260px-Adolphe_Alphand_Roll_Petit_Palais_PPP00112

Portrait d’Alphonse Alphan, Alfred Roll, Petit Palais. Paris musées. Droits réservés.

Créer des poumons verts dans Paris fait partie du projet du baron Haussmann. C’est l’oeuvre d’ Alphonse Alphan, le père des espaces verts parisiens à qui on doit le parc des Buttes-Chaumont, le réaménagement des bois de Vincennes et de Boulogne…

Depuis que je travaille et que j’ai besoin de m’évader l’esprit loin de la caisse enregistreuse , je fréquente beaucoup ces parcs. Parisienne depuis quatorze ans, je n’ai découvert le lac Daumesnil qu’il y a peu longtemps et je le regrette un peu ! Alors Néo-parisiens si vous me lisez, allez- vite au lac Daumesnil ça vous soignera un peu votre mal du pays !

Dans un prochain article, je vous ferais un tour d’horizon des meilleures guinguettes de Paris qui se trouvent pour la plupart dans des chalets suisses hérités de l’Exposition universelle de 1867 au jardin d’acclimatation, au bois de Boulogne, au lac de Saint Mandé, aux Buttes-Chaumont…

D’autres articles lifestyle dans Le bal littéraire des sardines :

– Mon top 5 des jardins publics en Europe

–  Deux restaurants sympas pour un brunch à Paris

–  Quai 71, mon coup de coeur mode dans le Marais

–  Le Café Joyeux, un café qui a du sens à Opéra

71561043_10156186997751652_316760941955907584_n.jpg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.