Retrouver sa chaussette orpheline grâce à un excellent roman et… la Kube

Un unboxing de rêve avec Kube.png

Fin octobre, je ne savais pas quoi lire et il pleuvait (mauvaise combinaison perdante !) Mais la box littéraire avec laquelle je collabore depuis trois ans bientôt, la Kube avait pensé à moi comme à ses trente autres libraires ! C’est la deuxième fois que je reçois la box des libraires et j’étais comme un petit enfant devant le sapin en ouvrant ma boite aux lettres.

Voici l’ unboxing génial que j’ai reçu :

chaussette orphelinekube.jpg

Le petit jeu entre libraires Kube est de poster cette photo sur notre page Facebook pour ré-accorder les paires de chaussettes. C’était un jeu génial et original : un grand merci à Aurore, Samuel, Anthony et Margaux. J’ai même retrouvé par hasard l’usine des chaussettes orphelines de la Kube.

brexitromance.jpgLa première fois, ça n’a pas matché avec le premier roman Les petites reines de Clémentine Beauvais alors que je trouvais que Brexit romance était une très bonne idée : le mariage interculturel, l’Union européenne qui se disloque , l’étude anthropologique…. Mais dans ces deux romans, j’ai trouvé les personnages trop caricaturaux.

Et moi la finesse et la subtilité des portraits psychologiques des personnages, c’est mon premier critère pour jauger un livre. C’est comme faire connaissance avec quelqu’un dès les premières pages.

La vie rêvée des chaussettes orphelines est dans le top 3 des meilleurs romans que j’ai lu (une centaine bien tassée au compteur, je suis capable d’abandonner une lecture en cours de route).

Sans la recommandation de l’équipe de la Kube, je serai passée à côté de ce livre. J’ai emprunté un précédent roman de Marie Vareille Je peux très bien me passer de toi que j’ai rendu sans mettre en lire trois pages. Les romans feel good trop marquetés m’exaspèrent et je leur donne de moins en moins leur chance.

La vie rêvée des chaussettes orphelines

Marie Vareille

Editions Charleston, 2019

400 pages

19€

Vie-rêvée-chaussettes-orphelines-marie-vareille-café-powell-mini-678x381

Droits réservés Café Powell

 

Le thème des chaussettes orphelines m’a emballée parce que tout le monde est concernée et que j’ai vraiment aimé la paire dépareillée trouvée dans ma box.

L’histoire se passe dans une start-up qui crée une application numérique complètement absurde et voici l’algorithme qui m’a poussée à aimer ce livre passionnément :

recommandé par la Kube + histoire d’amour +Marie Vareille + application + chaussettes orphelines + recommandé par mon blog prescripteur My pretty book + feel good ( parce que j’aime bien ça quand même au cinéma et en littérature)

= coup de coeur que je vous chronique ici

 

D’autres articles sur la Kube et le monde des métiers du livre ici :

L’heureuse invitée du dîner Kube

– Deux ans de partenariat avec la Kube, ça se fête !

–  En attendant Livre Paris

 

24177634_157182678228396_7577083374053883904_n

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.