Il a déjà tes yeux, une famille française de couleurs !

Cette semaine, j’ai regardé une excellente série familiale sur France 2 : Il a déjà tes yeux avec Aïssa Maïga et Lucien Jean-Baptiste. Je n’ai pas pu voir le film éponyme, sorti il y a trois ans. Cette série, c’est une séance de rattrapage en or, j’ai hâte d’être à mercredi prochain pour regarder les épisodes suivants.

L’histoire commence dans les locaux de l’ ASE (Aide sociale à l’enfance). Salimata et Paul Aloka témoignent de l’adoption du petit Benjamin, il y a treize ans. Un Blanc dans une famille de Noirs pour résumer à grands traits. Entre temps, les Aloka ont eu un autre enfant naturellement, Noé. Un enfant blanc, un enfant noir, on se retourne sur leur passage dans la cour du collège !

iladeja

Cette série compte six épisodes et permet de creuser la psychologie des personnages, d’aborder en profondeur des thèmes très sérieux comme la quête des origines, l’identité quand on est adopté ou que le père est parti sans crier gare… traités dans le registre de la comédie.

Je me suis régalée avec cette série qui parle de l’identité africaine plurielle qu’on vienne de Côte d’Ivoire ou du Sénégal, des relations familiales dictées par les traditions (la fameuse teranga, l’hospitalité au Sénégal)  qui se confrontent de plein fouet avec la culture française.

Mon personnage préféré est de loin la grand-mère Mamita joué par Marie-Philomène Ngo. Elle a l’art du drame avec ses mimiques et ses boubous colorés, cette femme est un rayon de soleil. Elle est tellement comique quand elle dit à ses filles « Ne sois pas si française … ».

Lucien Jean-Baptiste est un grand réalisateur qui sait scénariser la quête d’identité avec beaucoup de talent. Je suis sa filmographie avec attention depuis La première étoile, un film beau et sensible ! Il forme à l’écran un couple très soudé avec Aïssa Maïga, une maman très tendre avec son fils adoptif. J’aime ses tenues, ses coiffures et surtout son jeu d’actrice.

IL_A_DEJA_TES_YEUX_S01_-_EP00_preview

©Jean-Claude Lother/ FTV

Il a déjà tes yeux est une série qui raconte une histoire à la fois familiale et nationale comme le fait remarquer un journaliste de Télé Obs. Lucien Jean-Baptiste et Aïssa Maïga ont cette grâce et cette intelligence de dénoncer le racisme latent de notre société sur les plateaux de télévision quand ils font la promotion de leurs films sans amertume ni esprit de revanche. Ils n’ont rien contre les Blancs !

Vivement qu’un César récompense la carrière de chacun d’eux.

noiren'estpasmonmétier

J’ai hâte de lire le livre « Noire n’est pas mon métier » édité par Le Seuil dont l’idée a été lancée par Aïssa et rejointe par une dizaine d’actrices noires. Elles ont monté les marches à Cannes, habillées par Balmain et c’était un joli pied de nez à la discrimination raciale.

C’est une très bonne chose de voir à la télévision des familles issues de la diversité , la société française est ainsi beaucoup mieux représentée dans sa réalité. Cette série permet d’explorer d’autres thèmes plus profonds que le polyamour ou l’adultère qui pullulent dans les séries françaises (c’est dit ! ).

Surtout, j’aime découvrir des comédiens talentueux comme Marie-Philomène Ngo ou Pascal Nzonzi, le génial Monsieur Koffi de la comédie Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?.

Il a déja tes yeux met en valeur la culture antillaise mais aussi sénégalaise. Alors je voulais conclure cet article avec la voix d’une amie précieuse Julia Sarr, qui chante en wolof Daraludul Yow, son premier album solo.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.