Envole-moi, un film aux bons sentiments qui nous donne un souffle nouveau

La bande-annonce m’avait emballée, la lecture du dossier de presse m’avait rendue dubitative. J’avais peur d’un film aux bons sentiments, un peu plan-plan, mal joué.

Mais convaincue par le cinéma de Christophe Barratier qui ne m’a jamais déçue, l’envie de retrouver les salles obscures a été la plus forte. Et vraiment quelle bonne idée ! Ce film a bien failli me faire pleurer à trois ou quatre reprises !

Alors oui cette histoire vraie adaptée au cinéma fait tout de suite penser à Intouchables. Mais ce n’est pas un souci car l’histoire est différente.

Ici, c’est l’histoire d’un enfant qui ne peut pas avoir d’enfance ni d’adolescence comme les autres et pourtant son chirurgien l’aime tellement qu’il va lui trouver un grand frère d’adoption pour ne pas sombrer.

On ne vit plus de la même manière les scènes de rue ou de fêtes en discothèque de la même manière depuis l’épidémie de Covid 19. Le tournage de ce film a été interrompu pendant trois mois par le premier confinement. Cette joie de pouvoir se retrouver, de terminer de raconter cette histoire se ressent dans le jeu des comédiens.

C’est une histoire d’amitié, de solidarité vitale. Marcus, un préadolescent de 13 ans survit comme il peut avec une malformation cardiaque depuis sa naissance et sa vie quotidienne n’est pas très funky.

Alors que le quotidien de Thomas, 25 ans n’est fait que de fêtes et sorties bien arrosées aux crochets de son père Henri (le formidable Gérard Lanvin), un chirurgien très aisé qui a crée un lien très fort avec Marcus et sa maman.

Copyright David Koskas

La première scène du film démarre très fort, tant ce fils à papa se conduit mal. Sa désinvolture, sa nonchalance à se moquer de tout coupe le souffle. La manière dont son père va le mettre le dos au mur pour le pousser à se reprendre en mains m’a vraiment plu.

Christophe Barratier a choisi comme acteur principal Victor Belmondo, le petit-fils de Jean-Paul. Très subtilement, il parle de ces fils de… qui ont du mal à trouver leur voie car ça sera difficile d’égaler leurs parents.

Rien ne sert de chercher une ressemblance physique dans la démarche, la voix ou les expressions du visage, Victor a tracé sa propre voie artistique et visiblement il a un solide bagage dans le métier du cinéma. Il joue très bien et j’aurai plaisir à aller voir d’autres films avec lui si les sujets sont aussi intéressants qu’Envole-moi.

Le vrai jeune premier de ce film c’est Yoann Eloundou qui joue pour la première fois dans un film. Sa complicité amicale avec Thomas est au coeur du film. Gérard Lanvin, le grand chirurgien parisien comme la maman de Marcus sont des personnages secondaires.

Ce n’est pas un film triste qui cherche à faire pleurer dans les chaumières. C’est un film joyeux, lumineux dans ses dialogues qui parle d’authenticité et d’urgence de vivre.

Copyright David Koskas

Les faux semblants vécus par Thomas en boite de nuit contrastent avec les moments de vérité qu’il vit au centre de rééducation en accompagnant Marcus ou dans son appartement bien plus modeste que le sien. Avoir rencontré cet enfant grâce à l’ultimatum de son père est finalement la chance de sa vie.

Cela va même lui permettre de rencontrer l’amour alors que son oisiveté l’empêchait de tomber amoureux car les filles manquaient vite de considération pour lui une fois la supercherie constatée.

J’ai aimé ce film pour le message positif et plein d’espoir qu’il transmet à l’image d’une scène mémorable où Marcus et Thomas chantent ensemble Envole-moi de Jean-Jacques Goldman. J’ai moi aussi écouté ce cher Jean-Jacques pendant les confinements pour me donner du courage.

On redoute comment cette histoire va se terminer comme on comprend que les jours de Marcus sont suspendus. La virée de cette joyeuse équipe à La Baule pour les treize ans de Marcus est très réjouissante à regarder. Ainsi se termine le film car la vie continue pour Marcus…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.