Au revoir Elisabeth II, ambassadrice dans le monde entier d’une culture british iconique !

Le 8 septembre dernier, nous avons vécu un moment historique digne d’un épisode de la saison 1 de The crown : la mort d’une monarque et de tout le cérémonial qui en découle. Que l’on soit en 2022 ou dans les années 1950 quand Elisabeth est montée sur le trône à 25 ans, rien ne change.

Le moment crucial où l’un des cérémoniants brise une baguette de bois pour signifier la fin de son règne m’a vraiment saisie. On se serait cru dans un roman de la série Harry Potter. C’était vraiment marquant à une époque où il n’y a plus vraiment de rites ou que l’on met aux placards tous les symboles que l’on peut.

Nous vivons une époque où tout va trop vite, mais une petite dame de 96 ans avec son sac à main et ses corgis a captivé le monde par son intemporalité. Il fallait la voir deux jours avant son décès à Balmoral, recevoir une nouvelle Première ministre Liz Truss. Chapeau Madame !

The crown n’aurait pas pu rever meilleure clap de fin.

Je ne suis ni monarchiste, ni anglaise mais c’était un moment historique fort et universel, une page s’est tournée et je me rends compte que je vieillis moi aussi. En juin dernier, c’était le jubilé de la Reine pour fêter ses 70 ans de règne. Un record qu’elle partage avec Louis XIV et la reine Victoria. Aucun président de la République n’aura marqué le 20eme siècle comme elle l’a fait.

Je suis née à la fin des années 1980 quand Lady Diana dictait les tendances mode avec ses tenues. Je regardais avec ma maman les comédies anglaises rediffusées maintes fois à la télévision : Quatre mariages et un enterrement, Coup de foudre à Nothing Hill… J’ai continué à les aimer quand j’étais étudiante : Love actually, Le journal de Bridget Jones… Toutes ont un point commun : Hugh Grant, concurrencé dans mon coeur par Colin Firth

Je n’aime pas vraiment Londres mais tous ces films et ces séries Netflix : Downton Abbey, Charlie monte le son me donneraient bien envie d’une petite visite. Quelques vlogs d’août de Lena situations s’y déroulaient, notamment un dans un grand magasin de jouets.

J’adore la vidéo où la reine tourne une scène avec l’ours Paddington. C’est vraiment un trait culturel d’un très grand pays avec une tradition littéraire : Jane Austen, Daphné du Maurier, Beatrix Potter, Peter Pan

J’ai bien envie d’aller me promener un jour dans l’un de ces grands parcs londoniens à la recherche de statues de personnages illustres. Quand j’avais neuf ans, on avait visité Londres en famille. Je me souviens des écureuils de Hyde Park. On avait voulu voir la relève de la garde bien évidemment. Il parait que Buckingham Palace est un immense palais très austère avec plus de 700 pièces mais c’est une institution en Europe.

Londres est une grande ville typiquement européenne même si elle a divorcé avec le Brexit. Elisabeth II et sa famille ont résisté à l’Allemagne pendant la seconde guerre mondiale avec une sacrée bravoure. Cette famille a refusé de se mettre à l’abri pendant les raids aériens et la jeune Lilibet a suivi une formation d’ambulancière quand elle était toute seule. Cela me rappelle une série Netflix assez géniale : Land of girls.

Dans le domaine de la musique, je n’y connais rien mais c’est certain qu’entre les Beatles, les Sex Pistols, les Rolling Stones, la culture anglaise est assez riche. Moi, j’ai des goûts musicaux beaucoup plus insipides et mainstream…

En 1998, j’avais onze ans et les Spice Girls étaient nos modèles dans la cour de récréation. Elles chantaient pas forcément très bien mais ces filles délurées qui portaient le drapeau anglais sur une robe riquiqui étaient fascinantes. Surtout quand elles étaient présentées à la reine et à sa famille. Sacré contraste.

Enfin, j’ai une amie Rachel que j’aime beaucoup parce qu’elle est typiquement anglaise alors qu’elle vit à Paris depuis dix ans. Quand je vais chez elle, on mange d’excellents gâteaux, sa décoration intérieur est à l’image de sa nationalité, elle s’habille avec des couleurs pastel et elle s’est mise à créer des bijoux, qui lui ressemblent. Cela s’appelle Trenna jewellery et c’est british tout simplement !

Dans ce blog, j’ai écrit une quinzaine d’articles sur l’Angleterre et sa culture car elle est fascinante !

Out of the box, le guide touristique des Arènes pour découvrir Londres autrement

– Un roman aussi dépaysant qu’un voyage en Eurostar : La dernière conquête du major Pettigrew

Pourquoi j’aime the Crown

La piscine de Rosemary, un roman qui rend hommage aux piscines londoniennes

-Pourquoi j’ai eu un coup de cœur pour l’autobiographie et la série Call the midwife

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.