6 comptes Instagram qui encouragent ma propre créativité

Ce blog fait la part belle au dessin et au bricolage DIY (do it yourself ). S’occuper les mains est une vraie détente pour moi, cela me sauve du shopping compulsif ou d’un raid dans le placard à biscuits.

En octobre je me suis régalée à dessiner un grand arbre avec des feuilles ramassées le matin dans un parc. J’ai mixé différentes techniques comme le collage et le coloriage aux feutres. On peut aussi bien s’exprimer avec des morceaux de kraft déchirés.

Je me suis aussi découvert un talent pour les plans de décoration intérieure même si je prends de grandes libertés avec la notion de perspective.

Ce sont les dessins des architectes d’intérieur Emmanuelle Rivassoux et Sophie Ferjani de Maison à vendre sur M6 qui m’ont inspirée.

Je me suis servie de mes feutres Tombow ainsi qu’une petite gamme de feutres à alcool que j’ai acheté chez Action.

Cet article, ça faisait longtemps que j’avais envie de l’écrire. Vive les petites étiquettes d’ Instagram qui me permettent d’enregistrer tous mes coups de cœur.

Je trouve Instagram beaucoup moins brouillon que Pinterest pour s’inspirer. Et vous?

Voila mes six coups de cœur dans des domaines créatifs très variés : la broderie, le bullet journal, le papier, les collages et les bijoux et autres objets décoratifs de ma chère Mapu Picchu.

La broderie : Virginie.renault_brodeuse

Je voue une grande passion aux sequins, perles et autres. J’admire mais je ne pratique plus la broderie car c’est un loisir qui me prend trop de temps et de place, j’accumulerai des tonnes de matériel inutilisé…. Mais je me régale à regarder les illustrations en broderie de Virginie Renault. C’est une ancienne libraire qui s’est reconvertie brodeuse et c’est une as de l’aiguille.

Grâce à un point indien très précis, elle peut broder une paire de fesses mais aussi les portraits des Culottées de Pénélope Bagieu, les manies des Parisiennes de Margaux Mottin… Bref, elle magnifie le dessin d’une BD avec tous ses détails sur un autre medium et je suis scotchée par son talent. Elle brode aussi des robes de mariées…

COLLABORATION MATHOU X VIRGINIE RENAULT BRODEUSE

Le papier : Papier papier papier

Pendant le confinement, j’ai découvert grâce à la revue Le guide du papier créatif, Laure et sa marque Papier papier papier qui a écrit un livre génial, Objets papier, éditions Eyrolles.

Choisie par de nombreuses marques comme Jacadi ou le Carroussel du Louvre, elle réalise des installations absolument démentes. Je pense m’offrir un jour un atelier DIY avec elle quand l’occasion se présentera.

J’adore construire des objets en papier, je suis tellement contente de moi quand ça ressemble à quelque chose. Je suis vraiment admirative du travail de Laure que l’on peut tout à fait qualifier d’ingénieure papier.

Bluffée par cette installation de Laure Faron dans une cour des Antiquités orientales du musée du Louvre

Pour la petite histoire, j’ai passé cinq heures un jour à monter un cactus en papier (un DIY génial du blog Make my lemonade) aidé par mes deux adorables cousins marseillais : Céline et Matthieu !

Le bullet journal : Plan_with_Clem et Le bujo de Laura

Grâce au hastag #bulletjournalfrançais, j’ai découvert un super compte: Plan_with Clem. Cet été, je me suis régalée à m’inspirer de ses dessins pour réaliser de délicieuses piscines rafraîchissantes. Elle a un vrai talent pour le rendu de l’eau et ses reflets. Elle est professeur d’arts plastiques (ça aide aussi !).

J’aime aussi beaucoup le compte Le bujo de Laura et ses architectures vraiment réussies. Je vais redessiner l’immeuble de Lisbonne avec ses azulejos tellement c’était un régal !

Les collages : Julie adore

J’ai découvert les livres de Julie Adore sur le compte Instagram de Marjolaine Solaro. Je vous une passion aux collages depuis l’enfance. J’aime beaucoup ses photos depuis la datcha de ses parents en Russie. Car Julie est Russe et elle apporte tout son inspiration artistique slave avec elle.

C’est elle qui m’a inspirée de dessiner des matriochkas russes et des poupées bulgares ensemble. J’enrage d’avoir perdu mes emballages de chocolats russes avec des ours polaires, ça aurait inspiré un collage génial.

Droits réservés Julie adore – Eyrolles

Les bijoux et autres créations fait main : Ma pu picchu

Droits réservés Mapu picchu

Marion, c’est ma compatriote drômoise et amie depuis plus de dix ans. Elle sait tout faire : des boucles d’oreille en plastique fou, des mobiles pour décorer une chambre de bébé, des luminaires sophistiqués, des illustrations à la chaîne pour mon mariage (reconnaissance éternelle).

Avec mon mari, on est toujours ébahis par l’étendue de sa créativité à chaque fois qu’elle nous invite à manger le poulet du dimanche dans son appartement-atelier de Montreuil. J’aime son trait de pinceau et son inspiration venue de ses voyages ou du street art au coin de la rue.

Retrouvez ici son portrait rédigé il y a quelques années dans mon blog.

Et vous quels sont les comptes Instagram qui inspirent votre créativité ?

Retrouver ici d’autres articles plus anciens de mes expériences artistiques et DIY :

Trouver l’inspiration grâce à Instagram et aux livres pour enfants

DIY pour réaliser un loup en feutrine pour vos enfants.

Un marque page crayon à gagner sur ce blog si tu veux rejoindre la boite à sardines !

Cette semaine, j’ai envie de faire plaisir à sept petits chanceux !

Chaque jour de cette semaine, j’offrirai un petit marque page fabriqué par mes soins  aux sept premiers nouveaux abonnés du blog Le bal littéraire des sardines !

maquepages

Rien de plus simple pour participer ! Il suffit de s’abonner via l’email ou via le portail WordPress en haut dans la colonne de droite. Je vous contacterai par email pour vous demander vos coordonnées postales.

Ce concours s’adresse uniquement à la France métropolitaine. Envoyé dans une petite enveloppe timbrée, ce joli marque- page vous parviendra selon le bon vouloir de la Poste sous une semaine si tout va bien !

J’ai hâte de commencer cette expérience humaine avec vous, c’est le tout premier concours que j’organise dans ce blog !.

Si vous souhaitez le réaliser vous-même chez vous, je vous adresse ici un petit tutoriel !

Matériel : du papier un peu épais de chez Action, des papiers de couleurs à motifs, de la feutrine rose ou jaune, du masking tape, du carton kraft, un feutre noir, de la colle verte Scotch, du papier adhésif pour plastifier les livres scolaires…

C’est simple comme bonjour mais cela prend un peu de temps et demande de la concentration ! Je les fabrique en série pour gagner du temps.

marquepage

Les dimensions idéales : 15 cm de long (pointe du crayon comprise) x 4 cm de large.

  1. Découper vos bandes de papier un peu épais en rectangle selon la longueur que vous voulez.
  2. Laissez deux centimètres en haut et en bas pour y ajouter une pointe en kraft qui renforcera votre marque page également.
  3. Coller un rectangle de feutrine pour réaliser la gomme et collez-y une bande de masking tape de manière la plus élégante possible.
  4. Dessinez la pointe du crayon au feutre noir
  5. Plastifiez votre marque page de haut en bas.

 

Retrouvez ici mes précédents articles DIY !

Garder le cap grâce aux DIY

Décorer une chambre de bébé sur le thème de la forêt

–  J’ai testé la box Babycréa d’avril 2019

Mes challenges DIY 2018

Garder le cap grâce aux DIY !

Lundi matin, j’étais sur les nerfs à cause de ce long week-end confiné et ensoleillé. Mon mari m’a donc encouragée à aller chez le marchand de journaux m’acheter une revue avec des tonnes de DIY pour retrouver le cap !

J’ai trouvé Plaisirs de créer, une revue trimestrielle avec une vingtaine de gabarits, des papiers, 150 pages de création, 46 objets à réaliser pas à pas et surtout des interviews d’artistes, des idées shopping et livres DIY. J’avoue avoir beaucoup de mal avec les tableaux Pinterest, c’est vraiment très fouillis et je m’ y retrouve pas du tout. L’ éditorialisation des contenus, ça a du bon !

collagecréatif

jouetsetdécorsencarton

J’y ai retrouvé des créateurs que j’aime beaucoup comme Julie adore et j’en ai découvert d’autres comme le blog Mademoiselle Claudine.

J’ai repéré trois ou quatre titres de livres parfaits pour moi : Petits univers de papier ou encore Jouets et décors de chambre d’enfants en carton, tous les deux chez Dessain et Tolra.

Dessain et Tolra est un éditeur du groupe Larousse, c’est une référence dans le domaine des loisirs créatifs. J’aime aussi la ligne éditoriale des éditions Eyrolles : leur guide pour réaliser un carnet de voyage en milieu urbain m’avait bien tapé dans l’oeil.

Grâce à cette revue, j’ai trouvé mes deux prochains challenges DIY dans le catalogue des éditions Eyrolles :

Plantes en papier, 35 modèles incroyablement réalistes à créer, Corrie Beth Hogg, éditions Eyrolles, 25€

plantesenpapierMoi qui n’ai pas du tout la main verte, je compte réaliser ces plantes en papier Canson pour décorer mon futur appartement.

J’ai aussi repéré ce titre Objets papier de Laure Farion, éditions Eyrolles, 22 €

Son site est génial, elle réalise des merveilles en papier pour des campagnes de publicité que j’avais vu sans le savoir. Je trouve que ce livre va se révéler être une vraie mine d’or pour moi, source d’économies et de lutte contre le gaspillage matériel. J’aime changer souvent ma décoration, cela coûte cher et ça encombre vite !

objetspapier

Je sais déjà ce que je vais demander comme cadeau d’anniversaire… Je prévois aussi de réaliser la baleine en tissu que j’ai pu télécharger gratuitement sur le site de Chouette kit (merci pour ce cadeau, c’est appréciable en ces rudes moments).

baleine_lunimeuse_jaune

Droits réservés Chouette Kit

Je me souviens des premiers DIY géniaux que j’avais trouvé sur le blog de Make my lemonade : j’y ai réalisé ma première Tour Eiffel en papier (j’ai dû en faire une dizaine).

Les DIY sont un excellent moyen de détente autant pour les mains que pour l’esprit. Ne vous privez pas de cette source d’évasion. Avant, j’ai deux mains gauches mais au fur et à mesure j’ai réalisé que je savais faire beaucoup plus de choses que je ne le croyais.

Ce que j’aime avec ces réalisations en papier et en carton, c’est se rapprocher le plus possible de la réalité, faire illusion !.

Avec un bon matériel, vous pouvez tout faire : un stylet pour faire des découpages plus fin que le cutter, une planche à découper verte (on en trouve facilement à Lidl, Sostrene Grene ou Action), du bon papier : j’achète du papier Canson ou sinon chez Action. Tout dépend du grammage et enfin je ne colle qu’avec ma fidèle colle verte Scotch.

Mes précédents articles consacrés aux DIY (do it yourself) et au bullet journal :

Exceller dans l’art du collage avec le livre Collages créatifs de Julie adore

La détente au temps du coronavirus : le Bible journaling

 

Décorer une chambre de bébé sur le thème de la forêt

Décorer une chambre de bébé sur le thème de la forêt.png

Ce n’est pas nouveau, les renards et les hiboux ont vraiment la côte en mode et décoration que ça soit des vêtements pour enfants, des peluches, des bijoux pour blogueuses adulescentes comme moi…

J’ai appris de ma grande amie Ma pu picchu à broder au fil noir les yeux endormis de petites chouettes et petites renardes. J’ai commencé avec des broches, mais je me suis vite rendue compte que ça rendait mieux en plus grand format.

13900309_1627315467598512_8318030748489822785_n

Alors hop, un ruban, je suis passée à la décoration de porte qui indique quand le bébé dort et qu’il ne faut pas entrer.

Depuis, j’ai du faire une dizaine de renardes en feutrine, et je ne compte pas m’arrêter là (addiction quand tu nous tiens).

Je me suis dis que ça serait sympa de vous expliquer comment faire avec des petits patrons schématiques (excusez mon amateurisme débutant, je ne suis pas encore aussi douée que Make my lemonade, ma référence Do it yourself).

Pour une renarde comme celle-ci :

46125838_10155515940026652_2065477135883042816_n.jpg

  1. Achetez deux planches de feutrine chez Rougier et Plé assez fines, environ 1€ la planche de couleur marron foncée et marron clair. Découpez la forme de votre renarde et cousez à la main avec de solides points serrés tout en laissant un espace sur l’un des côtés pour retourner votre ouvrage et mettre votre kapock par la suite.
  2. On retourne son ouvrage sur l’endroit pour y coudre les oreilles arrondies dans une teinte un peu plus fauve que votre base marron foncée (ça rendra le renard encore plus naturaliste). On coud les petites oreilles au fil doré à grands points apparents, ça fait partie du style.
  3. Le point le plus critique de la réalisation : découper dans de la feutrine blanche un peu plus épaisse les deux yeux en forme de gouttes d’eau, qui formeront une sorte de coeur avec la pointe du nez et seront équilibrées par l’espace avec les oreilles.
  4. Broder les yeux des renardes endormies (c’est tout simple et ça apporte une vraie détente).
  5. Coudre les yeux sur la base marron foncée en fonction de la forme triangulaire de la base avec du fil blanc, c’est beaucoup plus fin et réussi qu’en les collant au pistolet à colle.
  6. Découper une truffe en forme d’hexagone de couleur violette et la coller au bout du nez au pistolet à colle cette fois. Cela aidera à améliorer la forme des yeux si ce n’était pas top.thumbnail (5).jpg
  7. Il faut bien remplir votre patron de kapock (la garniture d’un oreiller bon marché fera l’affaire) dans les angles des oreilles et du nez de manière uniforme sur toute la surface. C’est très important pour le rendu final.
  8. Coudre un ruban dans des couleurs assez discrètes (que l’on pourrait trouver dans une forêt par exemple) en privilégiant la texture de rubans à gros grains pour être raccord avec le matériau principal : la feutrine. J’ai compris cette subtilité après de nombreux essais beaucoup plus flashys qui cassaient tout le style.
  9. Coudre avec des points discrets et solides le côté par lequel vous avez inséré le kapock.

 

thumbnail (2).jpg